Archives catégorie : Articles

La chronique anachronique de Hubert de Champris

De la bonne volonté, des bons sentiments : il n’y a pas mieux pour dézinguer un livre que de mettre en exergue ces qualités en ajoutant, perfidement, le mot fameux de Gide qu’on ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments.

0 Partages
Cercle Aristote Logo

« Le “moment Constantin” et la force des choses divines », par Claude Xaintrie

Les Antonins, au IIe siècle, portèrent l’Empire, fondé par Auguste sur les ruines restaurées d’une Res publica de façade, à un degré de puissance et d’équilibre inégalé, dont le forum de Trajan, le conquérant, témoigne. La tâche d’Hadrien était désormais, une fois les limites de la sécurité militaire atteintes, d’incarner dans une politique philhellène méthodique, au travers de pérégrinations touristiques aux confins de l’Empire et de réalisations architecturales qui synthétisaient dans une harmonie et une plénitude enfin retrouvées, la vérité dans la beauté, en quoi se reconnaît le génie grec. Mais c’était un point d’équilibre précaire.

“Genèse de la pensée unique”, par Claude Bourrinet

Polymnia Athanassiadi, professeur d’histoire ancienne à l’Université d’Athènes, spécialiste du platonisme tardif (le néoplatonisme) avait bousculé quelques certitudes, dans son ouvrage publié en 2006, « la lutte pour l’orthodoxie dans le platonisme tardif », en montrant que les structures de pensée dans l’Empire gréco-romain, dont l’aboutissement serait la suppression de toute possibilité discursive au sein de l’élite intellectuelle, étaient analogues chez les philosophes « païens » et les théologiens chrétiens.

“Orthodoxie et hérésie durant l’Antiquité tardive”, par Claude Bourrinet

La période qui s’étend du IIIe siècle de l’ère chrétienne au VIe, ce qu’il est convenu d’appeler, depuis les débuts de l’Âge moderne, le passage de l’Antiquité gréco-romaine au Moyen Âge (ou Âges gothiques), fait l’objet, depuis quelques années, d’un intérêt de plus en plus marqué de la part de spécialistes, mais aussi d’amateurs animés par la curiosité des choses rares, ou poussés par des besoins plus impérieux.

La chronique anachronique de Hubert de Champris

Noblesses, de robe, d’empire, d’extraction chevaleresque, de France et de Navarre ; haute bourgeoisie, culturelle et plus ou moins argentée voire désargentée ; manants de toutes provinces, bourgeois de toutes les bohèmes et accents ; amoureux du fond des choses, des fonds de pensions, des patrimoines en tous genres, bons et mauvais ; gentilhommes de toutes les religions, les humaines et la romaine, qu’avez-vous fait des promesses de vos baptêmes, de vos devises, armes et blasons ?

0 Partages

La chronique anachronique de Hubert de Champris

Cahier aujourd’hui simplement augmenté d’un renvoi à l’édition en 2019 des œuvres du susdit dans la fameuse Bibliothèque de la Pléiade, Pierre Brunel, André Guyaux et Gérald Antoine nous avaient dès la première édition de ces Cahiers, en 1985, pour ainsi dire livré les clefs de compréhension de l’incompressible, de l’incompréhensible Joris-Karl Huysmans.

0 Partages
venenatis, dictum ipsum tristique suscipit leo. sem, mattis Secured By miniOrange