“Le Dragon et l’Aigle”, de Clément Nguyen

Affaiblie économiquement à la fin de la Guerre froide, minée par les crises politico-militaires et les drames humanitaires associés, touchée par le phénomène terroriste islamiste, l’Afrique s’est vue courtisée par deux puissances extracontinentales qui n’étaient pas embarrassées par le statut pesant d’ancien colonisateur mais dont l’appétit allait s’exprimer sans commune mesure. Les Etats-Unis ont étendu leurs instruments d’influence sur un théâtre qu’ils avaient délaissé durant les décennies précédentes ; la Chine, elle, a vu dans cet immense espace un moyen d’élever son statut international et de satisfaire une base industrielle toujours plus gourmande. Washington a patiemment investi sur une nouvelle architecture de sécurité continentale tandis que Pékin a pris la tête du gigantesque chantier que constitue la mise en place d’infrastructures économiques lourdes, le domaine privilégié par l’un subissant une forme de désintérêt de l’autre. Devant le faible degré de convergence diplomatique entre les Etats-Unis et la Chine sur une série de dossiers, ce qui pouvait apparaître initialement comme une complémentarité a rapidement muté en une compétition officieuse et intense. Une compétition régionale aux répercussions mondiales.

Clément NGUYEN est analyste en stratégie internationale et risque-pays. Diplômé en politique de défense et sécurité de l’université Montpellier III, son domaine de recherche comprend l’étude des crises politico-militaires en Afrique sub-saharienne depuis la fin de la Guerre froide et le décryptage des différents ressorts de la politique étrangère américaine.

Prix : 17 €

Pour commander depuis l’étranger : 24 €

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *