Parution du Perspectives Libres n°23 : “Francophonie : entre puissance et partage”

Vous pouvez commander ici même le Perspectives Libres n°23 : « Francophonie : entre puissance et partage », pour la somme de 15 €

Pour commander depuis l’étranger : 22 €

SOMMAIRE

Pierre Yves Rougeyron – Speak white ! 

Dossier

1. Baptiste Rappin – L’esprit de la langue française contre la pensée nasale

2. Frédéric Mathieu – La langue pense à travers nous

3. Entretien Damien Soupart – La langue française, une arme d’équilibre dans la mondialisation

4. Françoise Thibaut – Etre et penser en français

5. Entretien Frédéric Turpin – La Francophonie, une histoire de présidents ?

6. Pascal Masson – L’AEFE est-elle toujours francophone ?

Libres pensées

1. Léo Imbert – Le Freudo-marxisme soviétique, une histoire oubliée

2. Pierre Colombier  – L’extraterritorialité du droit financier américain

Libres propos

1. Nicolas Klein – La difficile rencontre de l’ours et du taureau

2. L. Randall Wray – De la théorie monétaire de l’État à la théorie moderne de la monnaie

3. Norman Palma – Du franc CFA à l’euro

Les auteurs

Pierre-Yves Rougeyron est président du Cercle Aristote, rédacteur en chef de la revue Perspectives Libres, et directeur des éditions du même nom. Diplômé de droit, de sciences politiques et de criminologie, ancien élève de l’EGE, il est actuellement étudiant en intelligence économique. Il a sorti en 2013 un ouvrage intitulé Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.

Baptiste Rappin est diplômé d’une école supérieure de commerce, titulaire d’un DEA Philosophie et Histoire des idées, ainsi que d’un DEA et d’un Doctorat en Sciences de gestion de l’Université Nice Sophia Antipolis. Il est Maître de Conférences à l’Université de Lorraine et dirige le Master Management des Ressources Humaines au sein de l’Institut d’Administration des Entreprises de Metz. Il a publié aux éditions Ovadia : Au fondement du management – Théologie de l’organisation, volume 1 (2014) ; Heidegger et la question du Management (2015) ; La rame à l’épaule. Essai sur la pensée cosmique de Jean-François Mattéi (2016).

Frédéric Mathieu est un écrivant ayant publié une vingtaine d’essais sur des thèmes allant de l’Egypte antique à l’affaire Strauss-Kahn en passant par la philosophie kantienne.

Damien Soupart est diplômé de Sciences Po et de l’École de Guerre Économique (EGE), actuellement consultant en Intelligence Économique Territoriale. Il s’intéresse depuis plusieurs années à la place de la langue française dans le monde. Il a d’ailleurs coécrit avec Yves Montenay un livre à ce sujet : La Langue française : une arme d’équilibre de la mondialisation (2015).

Frédéric Turpin est agrégé et docteur d’histoire. Il est professeur de relations internationales et d’histoire contemporaine à l’université de Savoie (Chambéry) et membre titulaire en deuxième section de l’Académie des sciences d’outre-mer. Ses travaux de recherche se situent au croisement de plusieurs champs thématiques : relations internationales, Afrique, Francophonie, construction européenne, décolonisation, défense et faits militaires, institutions et vie politique française.

Léo Imbert est un historien. On lui doit Le Catholicisme Social de la Restauration à la Première Guerre Mondiale (2017).

Nicolas Klein, actuellement doctorant en espagnol à l’université d’Aix-Marseille, est agrégé d’espagnol et ancien élève de l’École normale supérieure de Lyon. Il s’est spécialisé dans l’histoire, la culture et l’actualité du monde hispanique, tout particulièrement de l’Espagne.

Randall Wray est professeur d’ économieau Bard Collegeet chercheur principal au Levy Economics Institute. Auparavant, il était professeur à l’ Université du Missouri – Kansas City à Kansas City ( Missouri , États – Unis) , professeur qu’il avait rejoint en août 1999. Avant de rejoindre l’UMKC, il était professeur invité à l’Université de Rome, l’ Université de Paris, et l’ UNAM , à Mexico. Wray a été président de l’Association for Institutionalist Thought et a siégé au conseil d’administration de l’ Association for Evolutionary Economics . Il a été co-rédacteur en chef de la Revue internationale de l’environnement, du milieu de travail et de l’emploi , avec son confrère post-keynésien William Mitchell de l’ Université Charles Darwin , en Australie. Wray est titulaire d’une licence en lettres de l’ Université du Pacifique et d’une maîtrise et d’un doctorat. de l’Université de Washington à Saint-Louis. Il est arrivé en économie après avoir étudié la psychologie en premier cycle. Devenu adepte d’ Hyman P. Minsky alors qu’il était à l’Université Washington de Saint-Louis, Wray s’est concentré sur la théorie et la politique monétaires, la macroéconomie, l’instabilité financière et la politique de l’emploi. Il est un partisan de premier plan de la théorie monétaire moderne en macroéconomie. 

Norman Palma, né en 1940, est un économiste et philosophe français, originaire du Nicaragua. Diplômé en économie, en philosophie, et en lettres, il est maître de Conférences à l’Université de Paris-Sorbonne. En 1991, il est en poste à l’Institut libre d’étude des relations internationales. Il a également enseigné au Centre universitaire de Vincennes à Saint-Denis, à l’Université Paris XII, et a été intervenant à « l’Institut de Formation Commerciale Permanente ». Derniers ouvrages parus en français : Le Capitalisme Malade de sa Monnaie (2009) avec Edouard Husson, et Pourquoi Marx a-t-il échoué ? (2014) aux éditions Perspectives Libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *