4 thoughts on “Vidéo de la conférence de Pierre Yves Rougeyron : “L’homme sans liens””

  1. Éric Guéguen says:

    Pierre Yves, personnellement j’aimerais beaucoup que cette vidéo soit déposée sur Agoravox.tv. Notamment parce que Karl Popper y est perçu uniquement comme chantre des libertés par les quelques-uns à le connaître.

    EG

  2. Éric Guéguen says:

    … Et au-delà de Popper, l’ensemble de la vidéo peut engendrer une foultitude de débats sur Agoravox. Sincèrement, pensez à l’y déposer, ça fera comprendre beaucoup de choses à beaucoup de monde je pense.

  3. Louis Marie Bernard says:

    Pierre Yves,
    La condition de l’homme post moderne est celle qui survient après le moderne défini trivialement et arbitrairement sans doute par le passage d’un monde clos ordonné aristotélicien et pythagoricien image de l’éternité et du temps cyclique (celui de l’orbe des planètes s’alignant régulièrement sur la sphère des fixes),le temps comme limite courbé à un univers infini,chaotique,un temps qui se déploie ne bordant plus le monde mais le traversant comme disait Deleuze dans l’espace devenant des “partes extra partes”,des grandeurs extensibles,des fonctions mathématiques,des variables objectives.
    Deleuze rajoute Oedipe erre,l’homme découvre l’avant et l’après(début et fin ne riment plus),Cronos est mort,Oedipe (atheos) erre vers la mort,un “être pour la mort”(Heidegger).Le post modernisme ne serait il pas après tout que ce déni de la finitude de l’être car le non être n’est pas(Parmenide).

    1. Éric Guéguen says:

      Bonjour à vous.

      Je crois que tout le projet de Deleuze a finalement consisté à rendre horizontal tout ce qui avait le mauvais goût d’être vertical, et ainsi à congédier les notions de racines, de déterminisme, de transcendance, de hiérarchie, d’ordre ou de finalité.

      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *