2 thoughts on “Pierre-Yves Rougeyron sur la crise des représentations”

  1. Éric Guéguen dit :

    La politique est l’art d’accorder l’un et le multiple, soit l’individu et sa communauté d’appartenance. C’est malheureusement un art en déshérence lorsque l’on constate que les deux protagonistes à partager l’estrade sont le libéral (“l’individu, point final”) et le socialiste (“la société au service des plus faibles”), soit respectivement le négateur pur et simple de l’idée de communauté, et son frelateur épris de social.

    EG

  2. al dit :

    Bonjour,

    C’est bien dommage, les conférencier ne sont plus filmer !

    Why ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

risus ultricies fringilla diam mattis dolor. id leo amet, et, eget venenatis