Archives de Tags: Hubert de Champris

La chronique anachronique de Hubert de Champris : « Le ciel selon Trédaniel »

Avec Sabena, vous y seriez déjà, nous assénait jadis la compagnie aérienne nationale belge. Celle-ci a disparu mais, plût au Ciel comme dirait Donald pas Trump, Trédaniel et ses succursales sont toujours là avec une vision très élargie de ce Ciel, et des publications explorant les lignes tant sous que sur l’horizon. Et, d’abord, doit-on parler de ce qui, chez un éditeur, mérite discussion ?

« Forcalquier monte en herbes », par Hubert de Champris

Le Midi n’a qu’à bien se tenir : il bénéficie d’une présomption de beauté, de chaleur, de luminosité. A l’encontre d’une contrée du Nord où le touriste lambda n’entre qu’à reculons, n’attendant point monts et merveilles et de ce fait, découvrant avec bonheur ces gens qui ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas le ciel, comme dit le chanteur, en dessous d’une ligne La Rochelle-Genève, la compétition est plus rude, le jury plus exigeant.

La chronique anachronique de Hubert de Champris

Voici un livre qui aurait dû vous préoccuper depuis longtemps (dont l’espace-temps restitué était appréhendable par votre entendement avant même que vous ne le lisiez), voici un livre qui doit vous occuper (comme une obsession, une idée-force, une révélation taraudent en permanence celui qui en est le sujet) et qui ne manquera pas de continuer à vous habiter.

« L’enterrement de Guy Dupré », par Hubert de Champris

A l’instar de celui de Victor Hugo, la relation des obsèques d’un grand écrivain est presque en soi un genre littéraire, et un genre qui se perd. Certes moins connu qu’Hugo, et au croisement de la rubrique nécrologique et mondaine, les obsèques religieuses de Guy Dupré, écrivain français majeur de la seconde moitié du XXème siècle, résonnent aussi comme l’enterrement de l’Ancien Monde.