Sortie du numéro 6 de Perspectives Libres : « La crise de l’idéologie globale »

novembre 1, 2012 dans La revue, Numéros parus par admin

La crise de l'idéologie globale

Prix : 12 €

Pour commander depuis l’étranger : 19 €.

Pierre-Yves ROUGEYRON : « La mondialisation heureuse, suite et fin »

Dossier : La crise de l’idéologie globale

Entretien avec Georges CORM : « Une hégémonie mondialisée »

Françoise BONARDEL : « La mondialisation : et après ? »

Bernard CONTE : « La démocratie défaite »

Norman PALMA : « Considérations sur la crise de l’idéologie globale »

Michel BEAUD : « Masques et ruses idéologiques de l’ultralibéralisme »

Libres pensées :

Frédéric SAENEN : « Tempestatibus maturesco :  Une lecture des Journaux de guerre d’Ernst Jünger »

Erik S. REINERT : « Economie et sphère publique : la montée en puissance du savoir ésotérique, le retour de la féodalité, la crise et le renouveau »

Libres propos :

Philippe ARONDEL : « Capitalisme cognitif : personne-entreprise… ou entreprise personnaliste ? »

Julien FUNNARO : « Les contrats nous rendent-ils plus libres ? »

Kostas MAVRAKIS : « Les marchands d’opium et leurs dupes : le déclin programmé du système de l’argent »

Norman PALMA : « De l’économie de la peur et de la peur de l’économie »

Henri FOUQUEREAU : « La Participation. La France doit choisir et défendre dans l’arène mondiale cette alternative »

Dossier : L’humanisme et son destin

Monique CASTILLO : « Dans quel humanisme vivons-nous ? »

Pierre MAGNARD : « L’humanisme trahi »

PRÉSENTATION DES AUTEURS :

Georges Corm photo mieux cadrée

Georges Corm, né en 1940, est un homme politique, historien de renommée mondiale, consultant économique, financier international et juriste libanais. Ancien ministre des Finances (1998 – 2000) de la République libanaise, il également spécialiste de l’histoire du Proche-Orient. Derniers ouvrages parus : Le nouveau Gouvernement du monde : idéologies, structures, contre-pouvoirs (2010) ; Pour une lecture profane des conflits : sur le « retour du religieux » dans les conflits contemporains du Moyen-Orient (2012)

Michel Beaud

Michel Beaud,  né en 1935, est agrégé et docteur d’Etat en sciences économiques, ancien professeur à Paris VIII, et professeur émérite de l’université Paris VII. Fondateur du GEMDEV (« Groupement d’intérêt scientifique fédérant des équipes travaillant sur l’économie mondiale, le Tiers-monde et le développement »), ainsi que du « Groupe de Vézelay » sur les risques technologiques et environnementaux majeurs, il consacré sa carrière à l’élaboration rigoureuse d’une grille de lecture pour cet ensemble selon lui inextricable que forment désormais la Terre, le Vivant, les sociétés humaines et le capitalisme.  Derniers ouvrages parus : Face au Pire des mondes (2011) ; Naissance d’un siècle. 2001, l’Amérique foudroyée dans un monde en désarroi (2004) ; Le journal du basculement du monde (2001)

Bernard Conte

Bernard Conte est docteur en sciences économiques. Il est maître de conférences à l’université de Bordeaux et enseigne également à Sciences Po Bordeaux. Il a été auparavant assistant à la faculté de sciences économiques d’Alger, chef du département de sciences économiques et techniques quantitatives  à l’Ecole Nationale d’Administration d’Abidjan, chargé de cours à la faculté des  sciences économiques et de gestion de Lomé au Togo, et chargé de cours à l’université de Lille.  Ses domaines de prédilection sont l’économie politique du développement, les relations Europe-Afrique, les Technologies  de l’information et de la communication et la Prévention des conflits. Dernier ouvrage paru : La Tiers-Mondialisation de la Planète (2009, rééd. 2013)

Bonne photo de Norman Palma

Norman Palma, né en 1940, est un économiste et philosophe français, originaire du Nicaragua. Diplômé en économie, en philosophie, et en lettres, il est maître de Conférences à l’Université de Paris-Sorbonne. En 1991, il est en poste à l’Institut libre d’étude des relations internationales. Il a également enseigné au Centre universitaire de Vincennes à Saint-Denis, à l’Université Paris XII, et a été intervenant à « l’Institut de Formation Commerciale Permanente ». Derniers ouvrages parus en français : Le Capitalisme Malade de sa Monnaie (2009) avec Edouard Husson, et Pourquoi Marx a-t-il échoué ? (2014) aux éditions Perspectives Libres.

Erik Reinert un des plus grands économistes au monde

Erik S. Reinert est norvégien, spécialiste mondialement reconnu sur la question du protectionnisme, professeur en Développement des Stratégies et Gouvernance technologique à l’Université de Tallin et membre senior de recherche à l’Institut Norvégien de Recherches Stratégiques. Il est diplômé de Harvard (MBA), de l’Université Saint Gallen en Suisse et d’un doctorat (Ph.D.) d’économie à l’Université de Cornell. Il a fondé une entreprise spécialisée dans les colorants pour l’industrie automobile en 1972, leader de son secteur, qu’il vendit pour pouvoir se consacrer aux études et au professorat. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels, récemment traduit en français, Comment les pays riches sont devenus riches et pourquoi les pays pauvres restent pauvres ? (2012)

Photo mieux cadrée de Monique Castillo

Monique Castillo est professeur agrégé et docteur d’Etat en philosophie. Professeur à Paris XII, ayant enseigné en France comme à l’étranger, elle a par ailleurs fondé la « chaire andine de philosophie française » regroupant plusieurs pays sud-américains. Éminente spécialiste de Kant, elle s’intéresse particulièrement aux enjeux contemporains de l’éthique et de la politique. Derniers ouvrages parus : Qu’est-ce qu’être Européen ? (2012)

Kostas Mavrakis

Kostas Mavrakis est docteur en philosophie et en arts plastiques, peintre, et ancien maître  de conférences au département de philosophie de l’université de Paris VIII. Dans les années 70, il fut l’animateur de la revue maoïste « Théorie et Politique ». Il a publié des livres sur le trotskysme, la politique étrangère de la Chine, l’art et le non-art ainsi qu’une soixantaine d’articles. Dernier ouvrage : De quoi Badiou est-il le nom ? (2009)

 Pierre Magnard

Pierre Magnard, né en 1927, est professeur émérite de philosophie à la Sorbonne et lauréat du Grand Prix de Philosophie de l’Académie française. Spécialiste d’Histoire de la philosophie du Moyen Âge à l’Âge classique, grand connaisseur des œuvres de Pascal et de Montaigne, il est également le traducteur d’ouvrages de Charles de Bovelles et Nicolas de Cues. Derniers ouvrages parus : Questions à l’humanisme (2000) ; Marsile Ficin, les platonismes à la Renaissance (2001) ; Montaigne (dir.), Les Cahiers d’histoire de la Philosophie (2010) ; La couleur du matin profond, autobiographie intellectuelle (2013)

Nouvelle photo de Françoise Bonardel

Françoise Bonardel est professeur émérite de philosophie des religions à Paris I la Sorbonne et fait partie du conseil d’administration de « L’institut d’études bouddhiques ». Cette élève de Gilbert Durand a sillonné le monde à la recherche de l’héritage des grandes pensées spirituelles, mais aussi de courants ésotériques plus méconnus, pour les relier dans leur dimension universelle et les confronter à des conceptions modernes telles que la psychologie analytique. Son œuvre vise à dépasser le dualisme pour partir en quête d’une troisième voie permettant de triompher de la conflictualité de l’existence. Selon elle, la crise culturelle européenne, face à la fausse alternative du relativisme mondialiste et du repli identitaire, ne pourra se résoudre que par une subtile combinaison des contraires, dont les moyens résident dans l’actualisation des préceptes hermétiques de la tradition occidentale. Derniers ouvrages parus : Artaud ou la fidélité à l’infini (2014, rééd.) ; Tryptique pour Albrecht Dürer : la conversation sacrée (2012) ; Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l’identité culturelle européenne (2010)

Frédéric Saenen photo mieux cadrée

Frédéric Saenen est agrégé en langues et littératures romanes de l’université de Liège, où il enseigne désormais le français et les méthodes du discours scientifique. Critique littéraire, auteur de nouvelles, de poèmes et d’essais remarqués, il est aussi le rédacteur en chef de la revue Jibrile. Dernier ouvrage paru : Dictionnaire du pamphlet (2010)

Nouvelle photo d'Henri Fouquereau

Henri Fouquereau est un homme politique français, militant gaulliste et souverainiste. Fondateur du MDF (« Mouvement démocrate français »), il est aussi secrétaire général du « Forum pour la France », qu’il a créé avec le général Pierre Gallois et l’ambassadeur Pierre Maillard. Depuis 2007, il anime une fois par mois un Libre journal sur radio Courtoisie. Dernier ouvrage : contribution au collectif La tragédie européenne et la France (2004), dirigé par Pierre-Marie Gallois.

Philippe Arondel

Philippe Arondel est docteur en droit et en histoire économique. Il a longtemps milité dans le mouvement social d’inspiration chrétienne. Il a publié récemment Ensemble, militer autrement (2008) ainsi que Gouvernance : une démocratie sans le peuple ? (2007) avec Madeleine Arondel-Rohaut. Il est aussi animateur radio à Fréquence Protestante, notamment dans les émissions « Midi-Magazine », « Des mille et des cents », « Parcours Économique », « Parcours Sociologique ».

Photo de Pierre-Yves pour son livre

Pierre-Yves Rougeyron est président du Cercle Aristote, rédacteur en chef de la revue Perspectives Libres, et directeur des éditions du même nom. Diplômé de droit, de sciences politiques et de criminologie, ancien élève de l’EGE, il est actuellement étudiant en intelligence économique. Il a sorti en 2013 un ouvrage intitulé Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.

Mapemonde

Julien Funnaro, géographe agrégé, ancien élève de l’École Normale Supérieure, traducteur et essayiste, est membre du comité de rédaction de la revue Perspectives Libres. Ses thèmes d’étude portent sur les migrations internationales et les phénomènes de métropolisation urbaine.