Pierre Le Vigan sur l’ouvrage « Citations de Camus expliquées » de Jean-François Mattéi.

septembre 7, 2013 dans Nos textes par admin

Albert Camus

Pourquoi expliquer Camus ? Parce que, paradoxalement, cet écrivain si solaire est faussement simple. Camus n’est pas réellement un philosophe – il ne le revendiquait aucunement. C’est avant tout un écrivain qui pose et pense des questions philosophiques, mais avant tout par intuition. L’absurde, la révolte, l’amour du monde, tels sont les trois mouvements de la pensée de Camus. Les exprime-t-il clairement ? La vérité oblige à dire que ce n’était pas toujours le cas. Camus était parfois trop elliptique. D’où le grand intérêt de l’ouvrage de Jean-François Mattéi, grand connaisseur de Camus et par ailleurs philosophe d’une belle et rigoureuse clarté.

Le principe est de partir de citations (environ 150) généralement courtes d’Albert Camus et de les expliquer en une page maximum. Ainsi la lettre à Aziz Kessous : « Le « fait français » ne peut être éliminé en Algérie et le rêve d’une disparition subite de la France est puéril ». On dira que l’histoire a donné tort à Camus. Ce n’est pas si sûr : le FLN a décidé de faire vivre une Algérie amputée. Elle ne s’en est pas remise.

 Dans un épilogue aussi lumineux que déchirant, Mattéi écrit : « Tout se joue, pour chacun de nous, entre la révolte contre les hommes et le consentement au monde, un monde que le mal a déchiré depuis l’aurore de l’humanité jusqu’à son crépuscule inévitable ». Camus, écrivain de l’étoile solaire mais aussi de l’étoile polaire, écrivain du Grand Midi – la Pensée de Midi – mais aussi du Grand Nord sans lequel le Midi ne serait pas, a fait un double pari. Le premier est qu’une étoile doit nous guider. Le second est que même si nous devons espérer en de nouvelles aurores, nous serons toujours sur le chemin d’un exil.  « Les seuls paradis sont ceux qu’on a perdus » disait Camus.

Pierre Le Vigan.

Albert Camus 2