par admin

Sortie du Perspectives Libres n°8 et 9 : « Le monde multipolaire »

octobre 5, 2013 dans La revue, Numéros parus par admin

Couv 1ere - no 8 et 9

383 pages pour 18 euros (numéro double avec un prix ajusté en conséquence)

Pour commander depuis l’étranger : 25 €.

Présentation du numéro

« […] Vingt ans après la destruction de la Yougoslavie, acmé de la puissance américaine, les mêmes ficelles sont aujourd’hui éventées, rongées par deux décennies de mensonges aujourd’hui contrés par des espaces de liberté chaotique comme internet ou les chaînes satellitaires, dont pourtant le village global américano-centré avait célébré la venue dans les communions hors-sol de l’ère post-politique. Le cœur n’y est plus. La volonté de domination s’effrite, la bonne conscience s’émousse, les puissances se délitent.

Le premier conflit de la multipolarité est devant nous. Il est bien étrange d’ailleurs qu’il se situe aux portes de Damas dont la prise est le passage obligé de certaines eschatologies monothéistes.

Nous l’avons déjà écrit, la multipolarité appartient à l’ordre non du projet, ni de l’hypothèse intellectuelle. Un monde incertain et archaïque se remet en place sous nos yeux, comme un retour du refoulé. Une terrible angoisse saisit les Occidentaux. L’Histoire n’a plus de sens, le divers s’accroît et les conflits qu’il porte avec lui. A quel sens de l’Histoire devons-nous nous raccrocher ? Comme une fois encore allons-nous fuir cette remise en question qui nous guette depuis au moins 40 ans ?

[…] S’il était à notre portée d’avoir la décence et la virilité intellectuelle et morale de vouloir reprendre notre part dans le monde, perclus d’histoire et d’expérience, nous pourrions tenter de faire en sorte que le « siècle du Pacifique » (Fernand Braudel) ne se fasse pas sous les auspices de l’arraisonnement des autres à notre nihilisme « festif ».

Nous devons en avoir la force, car la multipolarité est là sans autre notice que l’Histoire. C’est notre condition normale, nous l’avons juste oubliée. Ce n’est pas un projet, ni un devenir, juste un regard qui doit s’habituer à un monde redevenu vaste et fuyant.

Comment réapprendre ? C’est la question de notre numéro. Bien sûr, il ne saurait épuiser un sujet si vaste mais nous aurons bien le temps d’y revenir. Nous allons revenir exemple à l’appui sur des notions incarnées (rêves continentaux, puissance nationale) sur des modes d’organisation et des remises en perspective de nos idées-maîtresses du jour et surtout sur notre théologie des droits de l’homme dont l’ultime avatar, le droit d’ingérence, tombe sous nos yeux.

[…] L’Autre nous attend si nous savons être nous-mêmes se battant pour un avenir à notre ressemblance comme lui à la sienne et par nul autre imposé »

Pierre-Yves Rougeyron, Paris, le 23 septembre 2013.

Dossier : Le monde multipolaire

Pierre-Yves ROUGEYRON : « Un nouveau chemin de Damas »

Hassan MOUSSAOUI : « Un regard sur la Turquie »

Jean-François GAUTIER : « Universalité et rationalité »

Alberto BUELA : « Une vision de l’Amérique ibérique sur l’évolution du monde à venir »

Alain CHAUVET : « Un Monde multipolaire mono-centré »

Norman PALMA : « Considérations sur le règne de l’US dollar et sur la formation du système de la monnaie unique européenne »

Pierre-Marie LEJEUNE : « La Syrie vue de Moscou : comment comprendre le Kremlin ? »

Libres pensées

Erik S. REINERT : « Les théories économiques néo-classiques depuis les années 1970 : des cendres en héritage »

Julien FUNNARO : « Chronos dévore ses enfants : l’Allemagne et la mondialisation »

Libres propos

Norman PALMA : « Aristote ou Marx ? »

Kostas MAVRAKIS : « La Némésis du libéralisme »

Philippe ARONDEL : « Syndicalisme : les clés du futur »

Alexandre KNYAZEV : « Kaboul : sur le « bazar Brejnev », on dit que les talibans vont revenir »

Arseniy ZAMOSTYANOV : « 1968 : « Tout et tout de suite ! » »

L’Europe

Xavier DUPRET : « L’inéluctable retour des nations en Europe »

Entretien avec Dimitri KAAZKIS : « La Grèce en Europe ? »

Romain ROCHAS : « Par quels mécanismes l’Union européenne détruit-elle les nations-membres ? »

 

PRÉSENTATION DES AUTEURS :

 Jean-François Gautier

Jean-François Gautier est docteur en philosophie, essayiste, musicologue et historien des sciences. Dernier ouvrage : Le sens de l’histoire : une histoire du messianisme en politique (2013)

Alberto Buela

Alberto Buela, philosophe argentin, est considéré comme le fondateur de la métapolitique en Amérique Latine. Il est diplômé de l’université de Buenos Aires, et d’un doctorat en Philosophie à l’université de la Sorbonne. Il fonde en 1994 la première revue ibéro-américaine de métapolitique « Disenso ». Il travaille actuellement sur trois thèmes spécifiques : la métapolitique, la théorie du dissentiment, la théorie de la vertu. Politiquement engagé, il se situe dans le péronisme. Il est l’auteur de nombreux essais, notamment : Le fondement métaphysique de l’éthique chez Aristote ; L’Amérique hispanique contre l’Occident ; Essais Ibéro-américains ; Le Sens de l’Amérique ; Métapolitique et philosophie ; Notes sur le Péronisme.

Bonne photo de Norman Palma

Norman Palma est un économiste et philosophe français. Diplômé en économie, en philosophie, et en lettres, il est maître de Conférences à l’Université de Paris-Sorbonne. En 1991, il est en poste à l’Institut libre d’étude des relations internationales. Il a également enseigné au Centre universitaire de Vincennes à Saint-Denis, à l’Université Paris XII, et a été intervenant à l’Institut de Formation Commerciale Permanente. Dernier ouvrage écrit en français : Le Capitalisme Malade de sa Monnaie (2009) avec Edouard Husson, et Pourquoi Marx a-t-il échoué ? (2014) aux éditions Perspectives Libres.

Erik Reinert un des plus grands économistes au monde

Erik S. Reinert est norvégien, spécialiste mondialement reconnu sur la question du protectionnisme, professeur en Développement des Stratégies et Gouvernance technologique à l’Université de Tallin et membre senior de recherche à l’Institut Norvégien de Recherches Stratégiques. Il est diplômé de Harvard (MBA), de l’Université Saint Gallen en Suisse et d’un doctorat (Ph.D.) d’économie à l’Université de Cornell. Il a fondé une entreprise spécialisée dans les colorants pour l’industrie automobile en 1972, leader de son secteur, qu’il vendit pour pouvoir se consacrer aux études et au professorat. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages dont traduit en français Comment les pays riches sont devenus riches et pourquoi les pays pauvres restent pauvres, publié en 2012.

Kostas Mavrakis

Kostas Mavrakis est docteur en philosophie et en arts plastiques, peintre, et ancien maître  de conférences au département de philosophie de l’université de Paris VIII. Dans les années 70, il fut l’animateur de la revue maoïste « Théorie et Politique ». Il a publié des livres sur le trotskysme, la politique étrangère de la Chine, l’art et le non-art ainsi qu’une soixantaine d’articles. Dernier ouvrage : De quoi Badiou est-il le nom ? (2009)

Philippe Arondel

Philippe Arondel est docteur en droit et en histoire économique. Il a longtemps milité dans le mouvement social d’inspiration chrétienne. Il a publié récemment Ensemble, militer autrement (2008) ainsi que Gouvernance : une démocratie sans le peuple ? (2007) avec Madeleine Arondel-Rohaut. Il est aussi animateur radio à Fréquence Protestante, notamment dans les émissions « Midi-Magazine », « Des mille et des cents », « Parcours Economique », « Parcours Sociologique ».

Alain Chauvet photo de profil

Alain Chauvet a côtoyé pendant 25 ans, à la tête de sa société de conseil, les dirigeants des grands groupes français qui se mondialisaient. Trois livres de management ont fait de lui une autorité dans les domaines de l’innovation et de l’optimisation des produits qu’il enseigne à l’école Centrale et à l’Essec. Il est par ailleurs passionné d’histoire ancienne. Dernier ouvrage : Après l’Occident : éloge d’un protectionnisme intelligent (2009)

Alexander Knyazev

Alexander Knyazev a été coordinateur régional des programmes régionaux d’études orientales de l’Institut d’Études Orientales de l’Académie des Sciences de Russie. Il a aussi dirigé la branche basée à Bichkek de l’Institut de la Communauté des États Indépendants.

AZ

Arseniy Zamostyanov est un linguiste et historien de la littérature, membre de l’Union des Écrivains de Russie, diplômé de l’Institut littéraire de Moscou et de l’Institut Gorki. Chroniqueur à la Gazette Littéraire (russophone), il est par ailleurs l’auteur de nombreux ouvrages.

Photo de Pierre-Yves pour son livre

Pierre-Yves Rougeyron est président du Cercle Aristote et rédacteur en chef de la revue Perspectives Libres. Diplômé de droit, de sciences politiques et de criminologie, ancien élève de l’EGE, il est actuellement étudiant en intelligence économique. Il a sorti en 2013 un ouvrage intitulé Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.

Dimitri Kazakis

Dimitris Kazakis est un économiste grec, dirigeant du Front Uni du Peuple (E.P.A.M)

Romain Rochas 2

Romain Rochas est docteur en droit. Ancien professeur d’aménagement du territoire à l’Institut panafricain pour le développement à Douala (Cameroun), il a aussi été chef de division honoraire de la Cour des comptes européenne.

Photo de Xavier Dupret

Xavier Dupret est économiste au Groupe de Recherche pour une Stratégie Economique Alternative (GRESEA) basé à Bruxelles. Ses matières de prédilection sont la financiarisation de l’économie, la crise de la zone euro et les modèles alternatifs en Amérique du Sud. Il collabore régulièrement avec les presses économiques belge et argentine. Il est l’auteur de l’ouvrage : Après l’euro, les peuples ?

Mapemonde

Julien Funnaro, géographe agrégé, ancien élève de l’École Normale Supérieure, traducteur et essayiste, est membre du comité de rédaction de la revue Perspectives Libres. Ses thèmes d’étude portent sur les migrations internationales et les phénomènes de métropolisation urbaine.

Carte de la Turquie

Hassan Moussaoui, étudiant  en sciences politiques, est aussi membre du Cercle Aristote et du comité de rédaction de la revue Perspectives Libres.

Pierre-Marie Lejeune

Pierre-Marie Lejeune est chef de bataillon et actuellement stagiaire (Terre) de la 20e promotion (général Lafayette) de l’École de Guerre.

par admin

Sortie du numéro 7 de Perspectives Libres : « Le monde post-occidental »

avril 3, 2013 dans La revue, Numéros parus par admin

Le monde post-occidental

Prix : 12 €

Pour commander depuis l’étranger : 19 €.

Le dernier numéro de Perspectives Libres est sorti. Il traite du monde post-occidental au sens où de nouvelles puissances sont en train de modifier irrémédiablement l’équilibre du monde. Dans ce contexte, comment sera le monde de demain ? Quelles sont les chances de la France ? Retrouvez notre dossier (voir le sommaire ci-dessous), nos tribunes (sur le spécisme, sur la nouvelle lutte des classes, sur l’avenir de l’État-Nation, sur la Syrie, sur Richard Millet, sur l’offensive allemande sur l’Europe) et notre dossier d’hommage à Hervé Coutau-Bégarie, le grand stratège français mort en 2012.

SOMMAIRE :

Pierre-Yves ROUGEYRON : « Némésis »

Dossier : Le monde post-occidental

Norman PALMA, économiste et philosophe : « De la formation du monde occidental au développement de l’univers post-occidental »

Evgueni PRIMAKOV, ancien Premier ministre de la Fédération de Russie : « La Russie contemporaine et le libéralisme »

Eric DE LA MAISONNEUVE, général 2S : « Les défis de l’Occident »

Entretien avec F. William ENGDAHL, géopolitologue : « La chute de l’empire occidental »

Libres pensées :

Frédéric SAENEN, écrivain, critique littéraire : « Peter Singer, La Libération animale »

Philippe ARONDEL, économiste, juriste et ancien dirigeant syndicaliste : « Lutte de classes : la crise finale »

Julien FUNNARO, géographe : « Après l’État-nation »

John LAUGHLAND, géopolitologue : « Syrie : Le droit d’ingérence en question »

Hélène CLEMENT-PITIOT, économiste : « Le destin des Européens est-il de devenir allemands ? Démystification d’une rhétorique économique »

Vassili KOLTACHOV, économiste russe : « L’Allemagne ne s’en tirera pas »

Jean-Gérard LAPACHERIE, professeur de Lettres : « Considérations inactuelles sur le mauvais procès intenté à Richard Millet »

Dossier sur Hervé Coutau-Bégarie :

Lars WEDIN, stratège : « Hommage à Coutau-Bégarie, le stratégiste maritime »

Entretien avec Christian MALIS, historien de la stratégie : « In honorem Hervé Coutau-Bégarie »

 

Hélène Clément-Pitiot

Hélène Clément-Pitiot, docteur en sciences économiques et actuellement chercheuse au CEMI- EHESS (Centre d’étude des modes d’industrialisation), est spécialiste des problématiques touchant à la Russie. Elle est également responsable depuis 2004 des relations internationales du Département d’économie de l’Université Paris-Cergy-Pontoise. Hélène Clément-Pitiot anime par ailleurs le blog Viableco « destiné à la diffusion d’une conception viable de l’économie au service de la politique économique ».

Lars Wedin

Lars Wedin, né en 1947 à Stockholm, est capitaine de vaisseau de la Marine royale suédoise. Diplômé du Collège de défense à Stockholm et de l’École supérieure de guerre navale à Paris (promotion 85-86), il officie aujourd’hui comme stratège spécialisé dans les questions politico-militaires et la maîtrise des armements. Il occupe actuellement un poste de chercheur à l’Institut français d’analyse stratégique. Son livre La pensée militaire française du dix-huitième siècle à nos jours (Economica, 2011) a reçu le prix Edmond Fréville de l’Académie des sciences morales et politiques.

Christian Malis

Christian Malis, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en histoire, est spécialiste de la stratégie militaire. Il est aujourd’hui directeur des études stratégiques pour le Groupe Thalès et professeur associé des Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur la stratégie militaires, tels que Raymond Aron et le débat stratégique français (Economica, 2005) et Pierre Marie Gallois – Histoire, géopolitique, stratégie (L’Âge d’homme, 2009).

Ievgueni Primakov

Ievgueni Primakov, né en 1929 à Kiev, est un ancien ministre des Affaires Etrangères et ancien Président du Gouvernement de la Fédération de Russie. De 2001 à 2011, il occupe sa dernière fonction publique à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie de son pays. Parlant couramment arabe, il est par ailleurs un spécialiste du Moyen-Orient où il reste aujourd’hui un émissaire du Kremlin.

 Jean-Gérard Lapacherie

Jean-Gérard Lapacherie, agrégé de lettres modernes et docteur en linguistique, était jusqu’à 2012 professeur de langue française à l’université de Pau. Spécialiste des théories de l’écriture et de la francophonie, il est un contributeur régulier de la revue Perspectives Libres et auteur de plusieurs articles pour le Cercle Aristote.

par admin

Sortie du numéro 6 de Perspectives Libres : « La crise de l’idéologie globale »

novembre 1, 2012 dans La revue, Numéros parus par admin

La crise de l'idéologie globale

Prix : 12 €

Pour commander depuis l’étranger : 19 €.

Pierre-Yves ROUGEYRON : « La mondialisation heureuse, suite et fin »

Dossier : La crise de l’idéologie globale

Entretien avec Georges CORM : « Une hégémonie mondialisée »

Françoise BONARDEL : « La mondialisation : et après ? »

Bernard CONTE : « La démocratie défaite »

Norman PALMA : « Considérations sur la crise de l’idéologie globale »

Michel BEAUD : « Masques et ruses idéologiques de l’ultralibéralisme »

Libres pensées :

Frédéric SAENEN : « Tempestatibus maturesco :  Une lecture des Journaux de guerre d’Ernst Jünger »

Erik S. REINERT : « Economie et sphère publique : la montée en puissance du savoir ésotérique, le retour de la féodalité, la crise et le renouveau »

Libres propos :

Philippe ARONDEL : « Capitalisme cognitif : personne-entreprise… ou entreprise personnaliste ? »

Julien FUNNARO : « Les contrats nous rendent-ils plus libres ? »

Kostas MAVRAKIS : « Les marchands d’opium et leurs dupes : le déclin programmé du système de l’argent »

Norman PALMA : « De l’économie de la peur et de la peur de l’économie »

Henri FOUQUEREAU : « La Participation. La France doit choisir et défendre dans l’arène mondiale cette alternative »

Dossier : L’humanisme et son destin

Monique CASTILLO : « Dans quel humanisme vivons-nous ? »

Pierre MAGNARD : « L’humanisme trahi »

PRÉSENTATION DES AUTEURS :

Georges Corm photo mieux cadrée

Georges Corm, né en 1940, est un homme politique, historien de renommée mondiale, consultant économique, financier international et juriste libanais. Ancien ministre des Finances (1998 – 2000) de la République libanaise, il également spécialiste de l’histoire du Proche-Orient. Derniers ouvrages parus : Le nouveau Gouvernement du monde : idéologies, structures, contre-pouvoirs (2010) ; Pour une lecture profane des conflits : sur le « retour du religieux » dans les conflits contemporains du Moyen-Orient (2012)

Michel Beaud

Michel Beaud,  né en 1935, est agrégé et docteur d’Etat en sciences économiques, ancien professeur à Paris VIII, et professeur émérite de l’université Paris VII. Fondateur du GEMDEV (« Groupement d’intérêt scientifique fédérant des équipes travaillant sur l’économie mondiale, le Tiers-monde et le développement »), ainsi que du « Groupe de Vézelay » sur les risques technologiques et environnementaux majeurs, il consacré sa carrière à l’élaboration rigoureuse d’une grille de lecture pour cet ensemble selon lui inextricable que forment désormais la Terre, le Vivant, les sociétés humaines et le capitalisme.  Derniers ouvrages parus : Face au Pire des mondes (2011) ; Naissance d’un siècle. 2001, l’Amérique foudroyée dans un monde en désarroi (2004) ; Le journal du basculement du monde (2001)

Bernard Conte

Bernard Conte est docteur en sciences économiques. Il est maître de conférences à l’université de Bordeaux et enseigne également à Sciences Po Bordeaux. Il a été auparavant assistant à la faculté de sciences économiques d’Alger, chef du département de sciences économiques et techniques quantitatives  à l’Ecole Nationale d’Administration d’Abidjan, chargé de cours à la faculté des  sciences économiques et de gestion de Lomé au Togo, et chargé de cours à l’université de Lille.  Ses domaines de prédilection sont l’économie politique du développement, les relations Europe-Afrique, les Technologies  de l’information et de la communication et la Prévention des conflits. Dernier ouvrage paru : La Tiers-Mondialisation de la Planète (2009, rééd. 2013)

Bonne photo de Norman Palma

Norman Palma, né en 1940, est un économiste et philosophe français, originaire du Nicaragua. Diplômé en économie, en philosophie, et en lettres, il est maître de Conférences à l’Université de Paris-Sorbonne. En 1991, il est en poste à l’Institut libre d’étude des relations internationales. Il a également enseigné au Centre universitaire de Vincennes à Saint-Denis, à l’Université Paris XII, et a été intervenant à « l’Institut de Formation Commerciale Permanente ». Derniers ouvrages parus en français : Le Capitalisme Malade de sa Monnaie (2009) avec Edouard Husson, et Pourquoi Marx a-t-il échoué ? (2014) aux éditions Perspectives Libres.

Erik Reinert un des plus grands économistes au monde

Erik S. Reinert est norvégien, spécialiste mondialement reconnu sur la question du protectionnisme, professeur en Développement des Stratégies et Gouvernance technologique à l’Université de Tallin et membre senior de recherche à l’Institut Norvégien de Recherches Stratégiques. Il est diplômé de Harvard (MBA), de l’Université Saint Gallen en Suisse et d’un doctorat (Ph.D.) d’économie à l’Université de Cornell. Il a fondé une entreprise spécialisée dans les colorants pour l’industrie automobile en 1972, leader de son secteur, qu’il vendit pour pouvoir se consacrer aux études et au professorat. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels, récemment traduit en français, Comment les pays riches sont devenus riches et pourquoi les pays pauvres restent pauvres ? (2012)

Photo mieux cadrée de Monique Castillo

Monique Castillo est professeur agrégé et docteur d’Etat en philosophie. Professeur à Paris XII, ayant enseigné en France comme à l’étranger, elle a par ailleurs fondé la « chaire andine de philosophie française » regroupant plusieurs pays sud-américains. Éminente spécialiste de Kant, elle s’intéresse particulièrement aux enjeux contemporains de l’éthique et de la politique. Derniers ouvrages parus : Qu’est-ce qu’être Européen ? (2012)

Kostas Mavrakis

Kostas Mavrakis est docteur en philosophie et en arts plastiques, peintre, et ancien maître  de conférences au département de philosophie de l’université de Paris VIII. Dans les années 70, il fut l’animateur de la revue maoïste « Théorie et Politique ». Il a publié des livres sur le trotskysme, la politique étrangère de la Chine, l’art et le non-art ainsi qu’une soixantaine d’articles. Dernier ouvrage : De quoi Badiou est-il le nom ? (2009)

 Pierre Magnard

Pierre Magnard, né en 1927, est professeur émérite de philosophie à la Sorbonne et lauréat du Grand Prix de Philosophie de l’Académie française. Spécialiste d’Histoire de la philosophie du Moyen Âge à l’Âge classique, grand connaisseur des œuvres de Pascal et de Montaigne, il est également le traducteur d’ouvrages de Charles de Bovelles et Nicolas de Cues. Derniers ouvrages parus : Questions à l’humanisme (2000) ; Marsile Ficin, les platonismes à la Renaissance (2001) ; Montaigne (dir.), Les Cahiers d’histoire de la Philosophie (2010) ; La couleur du matin profond, autobiographie intellectuelle (2013)

Nouvelle photo de Françoise Bonardel

Françoise Bonardel est professeur émérite de philosophie des religions à Paris I la Sorbonne et fait partie du conseil d’administration de « L’institut d’études bouddhiques ». Cette élève de Gilbert Durand a sillonné le monde à la recherche de l’héritage des grandes pensées spirituelles, mais aussi de courants ésotériques plus méconnus, pour les relier dans leur dimension universelle et les confronter à des conceptions modernes telles que la psychologie analytique. Son œuvre vise à dépasser le dualisme pour partir en quête d’une troisième voie permettant de triompher de la conflictualité de l’existence. Selon elle, la crise culturelle européenne, face à la fausse alternative du relativisme mondialiste et du repli identitaire, ne pourra se résoudre que par une subtile combinaison des contraires, dont les moyens résident dans l’actualisation des préceptes hermétiques de la tradition occidentale. Derniers ouvrages parus : Artaud ou la fidélité à l’infini (2014, rééd.) ; Tryptique pour Albrecht Dürer : la conversation sacrée (2012) ; Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l’identité culturelle européenne (2010)

Frédéric Saenen photo mieux cadrée

Frédéric Saenen est agrégé en langues et littératures romanes de l’université de Liège, où il enseigne désormais le français et les méthodes du discours scientifique. Critique littéraire, auteur de nouvelles, de poèmes et d’essais remarqués, il est aussi le rédacteur en chef de la revue Jibrile. Dernier ouvrage paru : Dictionnaire du pamphlet (2010)

Nouvelle photo d'Henri Fouquereau

Henri Fouquereau est un homme politique français, militant gaulliste et souverainiste. Fondateur du MDF (« Mouvement démocrate français »), il est aussi secrétaire général du « Forum pour la France », qu’il a créé avec le général Pierre Gallois et l’ambassadeur Pierre Maillard. Depuis 2007, il anime une fois par mois un Libre journal sur radio Courtoisie. Dernier ouvrage : contribution au collectif La tragédie européenne et la France (2004), dirigé par Pierre-Marie Gallois.

Philippe Arondel

Philippe Arondel est docteur en droit et en histoire économique. Il a longtemps milité dans le mouvement social d’inspiration chrétienne. Il a publié récemment Ensemble, militer autrement (2008) ainsi que Gouvernance : une démocratie sans le peuple ? (2007) avec Madeleine Arondel-Rohaut. Il est aussi animateur radio à Fréquence Protestante, notamment dans les émissions « Midi-Magazine », « Des mille et des cents », « Parcours Économique », « Parcours Sociologique ».

Photo de Pierre-Yves pour son livre

Pierre-Yves Rougeyron est président du Cercle Aristote, rédacteur en chef de la revue Perspectives Libres, et directeur des éditions du même nom. Diplômé de droit, de sciences politiques et de criminologie, ancien élève de l’EGE, il est actuellement étudiant en intelligence économique. Il a sorti en 2013 un ouvrage intitulé Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.

Mapemonde

Julien Funnaro, géographe agrégé, ancien élève de l’École Normale Supérieure, traducteur et essayiste, est membre du comité de rédaction de la revue Perspectives Libres. Ses thèmes d’étude portent sur les migrations internationales et les phénomènes de métropolisation urbaine.

par admin

Sortie du numéro 5 de Perspectives libres : « Protectionnisme : protéger ou disparaître »

septembre 15, 2012 dans La revue, Numéros parus par admin

Protectionnisme protéger ou disparaître

Ce numéro est disponible au format PDF uniquement. Prix : 6 euros.

Pierre-Yves ROUGEYRON (rédacteur en chef) : « Frontière, j’écris ton nom »

Dossier : protectionnisme, protéger ou disparaître

Philippe MURER (spécialiste des marchés financiers, enseignant à la Sorbonne) : « Pourquoi le libre-échange est un des grands responsables de la crise protéiforme que nous vivons »

Benjamin PIOLET (spécialiste des questions douanières) : « Protectionnisme : pour en finir avec les mythes »

Vladimir POPOV (professeur d’économie à l’École russe d’économie, spécialiste mondialement reconnu de la transition chinoise) : « Plus de protectionnisme ! Plus de commerce ! Plus de croissance ! »

Norman PALMA (économiste et philosophe) : « A propos de la crise et de la reprise économique de l’Argentine »

Roberto LAVAGNIA (ancien ministre de l’économie et de la production durant la crise argentine) : « Souveraineté monétaire : les leçons de la crise argentine »

Libres propos :

Philippe ARONDEL (économiste, juriste) : « Anti-libéralisme : une guerre idéologique fondatrice »

Norman PALMA (économiste et philosophe) : « De la formation et du développement du système de la monnaie unique »

Gérard LAFAY (économiste) : « Mondialisation et mondialisme »

Julien FUNNARO (géographe) : « La bazardisation de l’économie allemande : détruire l’espace national pour sauver les flux internationaux »

Serguei DROJJIN (politologue, spécialiste des relations germano-russes) : « L’Allemagne est-elle indépendante ? »

Penser la nation :

Entretien avec Christian HARBULOT (historien, directeur de l’EGE) : « Nation et survie »

Robert REDEKER (philosophe) :  « L’idée de nation et son avenir »

Entretien avec Denis COLLIN (philosophe) : « Marx et la nation »

Radu STOENESCU (philosophe) :  « Libéralisme, républicanisme ou islam : quelle religion pour la France ? »

Roberto Lavagna

Roberto Lavagna, né en 1942, est ministre de l’économie et de l’industrie de l’Argentine de 2002 à 2005, en plein cœur de la crise économique qui frappe alors le pays. Economiste de formation, diplômé de l’université de Buenos Aires, il occupe une place importante dans la vie politique de l’Argentine. Il participe à la fondation en 2013 du parti Unidos para cambiar en opposition à la politique de la présidente Cristina Kirchner.

Gérard Lafay

Gérard Lafay, docteur en sciences économiques, diplômé de Sciences Po Paris et de l’Institut d’administration des entreprises, est professeur émérite à l’université Paris II Panthéon-Assas. Membre de l’Institut de recherche sur la géostratégie économique internationale, ses recherches se concentrent sur la mondialisation, les échanges internationaux et les problèmes européens. Il est l’auteur de 12 Clés pour sortir de la Crise, paru en 2011 (L’Harmattan).

Vladimir Popov

Vladimir Popov est professeur émérite à la Nouvelle école d’économie de Moscou. Docteur en sciences économiques, il est actuellement conseiller interrégional au Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies. Ses recherches portent notamment sur les périodes de transition économiques, principalement en Chine et en Russie. Son dernier ouvrage, Mixed Fortunes: an economic History of China, Russia, and the West (OUP Oxford, 2014), offre une nouvelle perspective sur le développement historique de l’Occident et la théorie de la « Grande Divergence ».

Denis Collin

Denis Collin, né en 1952, est professeur de philosophie et préside l’Université populaire d’Evreux. Ses travaux portent principalement sur la pensée de Karl Marx, mais également sur la philosophie politique italienne. Son dernier ouvrage, A dire vrai. Incursions philosophiques (Armand Colin, 2013), aborde des sujets divers – tels que le statut de la philosophie ou la critique des sciences humaines – et offre une synthèse de sa pensée philosophique.

Robert Redeker

Robert Redeker, né en 1954, est un professeur agrégé de philosophie et membre du comité de rédaction de la revue Les Temps modernes. Il est notamment connu pour ses prises de position sur la religion, en particulier l’Islam. Ses travaux ne se limitent cependant pas à ce thème ; son dernier ouvrage Le Soldat impossible (PGDR Editions, 2014) s’intéresse à la place du soldat et au sens de la guerre dans notre société.

Christian Harbulot

Christian Harbulot, né en 1952, est diplômé de Sciences Po Paris, titulaire d’une licence d’histoire et d’un DEA d’analyse comparée des systèmes politiques. Il fonde en 1997 avec le général Pichot Duclos l’Ecole de guerre économique qu’il dirige depuis. Spécialiste en intelligence économique, il a écrit divers ouvrages sur la stratégie économique – dont le dernier, Sabordage, comment la France détruit sa puissance, est sorti en 2014 – et intervient régulièrement pour la revue Perspectives Libres et pour le Cercle Aristote.

 

par admin

Sortie du numéro 4 de Perspectives libres : « Crise financière : vers la fin d’un monde »

décembre 10, 2011 dans La revue, Numéros parus par admin

Crise financière vers la fin d'un monde

Ce numéro est disponible au format PDF uniquement. Prix : 6 euros.

SOMMAIRE

Pierre-Yves ROUGEYRON : « Révélation »

Dossier : crise financière, vers la fin d’un monde ?

Charles-Xavier DURAND : « La crise et le contexte mondial »

Philippe LAFOSCADE : « Mythes et démystification de Wall Street  »

David MASCRE : « Crise de l’économie ou crise de la science économique ? »

Entretien avec MORAD EL HATTAB : « Les crises financières, déjà de l’histoire ? »

Entretien avec Henri BOURGUINAT : « L’influence de la théorie financière dans le déclenchement de la crise »

Entretien avec William K. BLACK : « La crise financière américaine sous le regard d’un criminologue »

Entretien avec RON SUSKIND : « Obama et Wall Street, expertise ou légitimité »

Arnaud DIEMER, Christian GOMEZ : « Maurice Allais, mieux penser la monnaie et la psychologie des agents pour comprendre les crises financières »

Norman PALMA : « Comment sortir de la crise ? »

Libres pensées :

Frédéric SAENEN : « Qui a peur d’Ayn Rand ? »

Libres propos :

Norman PALMA : « La religion et le politique dans l’historicité de l’Amérique latine »

Philippe ARONDEL : « Nation : une communauté de destin dans l’universel…  »

Jean NETZER : « Le niveau monte »

Nation et peuple  :

Yves MONTENAY : « Démographie politique de la Nation »

Maxime TANDONNET  :  « Flux migratoires, Nation, Patrie »

Georges-Henri de SAINT-MARTIN : « Le cadavre national et son fantôme »

Charles-Xavier Durand

Charles-Xavier Durand est professeur d’informatique à l’université de technologie de Belfort-Montbéliard. Il intervient pour Perspectives Libres et pour le Cercle Aristote en tant qu’écrivain. Ses ouvrages traitent de la place de la langue française dans le monde, des techniques de manipulation sociale et de propagande politique, ou encore du rôle des sciences et des techniques.

Morad El Hattab

Morad El Hattab, né en 1974, autodidacte, est essayiste et spécialiste de la finance mondiale et en relations internationales. Il intervient à ce titre dans de nombreux pays et pour de nombreuses institutions telles que le Sénat, l’Assemblée Nationale ou l’UNESCO.

Henri Bourguinat

Henri Bourguinat, né en 1933, est agrégé et docteur en sciences économiques, docteur en droit et diplômé en sciences politiques. Professeur émérite à l’Université Bordeaux IV, il est spécialiste de l’économie et de la finance internationale. Il est connu pour avoir posé la « théorie des 3D » (déréglementation, désintermédiation, décloisonnement) désignant les évolutions à l’origine de la globalisation financière.

William K. Black

William K. Black, né en 1951, est un avocat, universitaire et essayiste américain. Spécialiste des finances publiques, de la régulation financière et de la délinquance en col blanc, il est connu pour avoir mis en avant le rôle de la fraude dans les crises financières. Ses connaissances l’ont fait intervenir à plusieurs reprises devant la commission sénatoriale du Congrès américain.

Ron Suskind

Ron Suskind, né en 1959, est un essayiste et journaliste américain lauréat en 1995 du prix Pulitzer, une des plus prestigieuses récompenses en matière de journalisme. Auteurs de nombreux ouvrages à succès, il est connu pour ses articles et ses livres sur l’administration des présidents Bush et Obama.

Arnaud Diemer

Arnaud Diemer, docteur en sciences économiques, est maitre de conférence à l’Université Blaise Pascal Clermont Ferrand II. Ses recherches portent sur la diversité du capitalisme, l’économie européenne, le développement durable et l’histoire de la pensée économique. Il anime le site Oeconomia qui met à disposition des ressources en économie.

Yves Montenay

Yves Montenay, diplômé de l’Ecole centrale et de Sciences Po Paris, est docteur en géographie humaine. Il écrit de nombreux ouvrages et articles sur la démographie, les rapports Nord-Sud et la francophonie. Il est actuellement écrivain et président de l’Institut culture économie géographie. Il se définit lui-même comme « sympathisant critique des pays du Sud ».

Maxime Tandonnet

Maxime Tandonnet, né en 1958, est un haut fonctionnaire français, ancien élève de l’IEP de Bordeaux, de l’Université de Californie et de l’ENA. Il fut conseiller de Nicolas Sarkozy, à l’Elysée et au ministère de l’Intérieur. Il a aujourd’hui repris ses fonctions d’inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur, et commente la vie politique sur son blog personnel et sur le site du Figaro.

par admin

Sortie du numéro 3 de Perspectives libres : « La France, la Russie, l’avenir »

septembre 15, 2011 dans La revue, Numéros parus par admin

La France la Russie l'avenir

Ce numéro est disponible au format PDF uniquement. Prix : 6 euros.

 

Perspectives libres n°3 : « La France, la Russie, l’avenir »

SOMMAIRE :

Pierre-Yves ROUGEYRON : « En bleu, blanc et rouge »

Dossier : La France, la Russie, l’avenir

Ekaterina NAROTCHNITSKAYA : « Politiques et perceptions franco-russes »

Entretien avec Marlène LARUELLE : « La Russie entre nation et empire »

David MASCRE : « Poutine ou la restauration volontaire de la verticale du pouvoir »

Entretien avec Pavel POPOVSKIKH : « Patriotisme en Russie. Point de vue d’un militaire »

Entretien avec Maxime MITCHENKO : « Jeunesse et patriotisme en Russie »

Romain BESSONNET : « Les regards russes sur la mondialisation »

Entretien avec Mikhaïl GOLOVATOV : « Intelligence économique en Russie »

Libres propos :

Entretien avec Frédéric SAENEN : « La plume et le sang, le pamphlet littéraire »

Libres pensées :

Fabrice RIBET : « Walter Lippmann, aussi célèbre à son époque qu’inconnu aujourd’hui »

Tribunes libres :

Pascal SIGODA : « Obligation du métissage ? »

Philippe ARONDEL : « Gauche : un peuple aux abonnés absents ? »

Julien FUNNARO : « La crise alimentaire en Europe, leçons polonaises »

La nation vue d’ailleurs :

Entretien avec Bernard LUGAN : « La nation vue d’Afrique »

Philippe GRASSET : « Vertu ultime de la nation »

Arnaud IMATZ : « Le nationalisme : cause ou conséquence de la nation ? »

par admin

Sortie du numéro 2 de Perspectives Libres : « Le renouveau russe : espoir ou péril ? »

septembre 5, 2011 dans La revue, Numéros parus par admin

Le renouveau russe espoir ou péril

Ce numéro est disponible au format PDF uniquement. Prix : 6 euros

 

Dossier : « Le renouveau russe : péril ou espoir ? »

Pierre-Yves ROUGEYRON : « Fragile Russie ? »

Xavier MOREAU : « La relation franco-russe, histoire et perspectives »

Jean-Gérard LAPACHERIE : « De la francophonie russe disparue »

Romain BESSONNET : « La Russophobie dans les médias français »

Entretien avec Boris YAKEMENKO : « Nationalisme et patriotisme en Russie »

Alexandre LATSA : « Les révolutions de couleur en Eurasie »

Entretien avec d’Alexandre KYNYAZEV : « La Russie et l’Asie centrale »

Jean-Gérard LAPACHERIE : « Léopold Favre, la Russie et la Turquie anciennes et modernes »

Entretiens :

Entretien avec Bernard BRUNETEAU : « L’identité européenne, l’idée oubliée »

Entretien avec Daniel SALVATORE SCHIFFER :  « BHL, réseaux and Co »

Hommages :

Jean RENAUD : « Que signifie être de droite ? En hommage à Thomas Molnar »

Entretien avec Christian MALIS : « Le général Gallois, itinéraire et traces d’un géant stratégique »

Tribunes :

Julien FUNNARO : « Contre la mobilité »

Philippe ARONDEL : « Un récit national à réinventer »

La nation vue d’ailleurs :

Denis LAMBERT : « Deux grands nationalismes face à face : l’Inde et la Chine »

Tancrède JOSSERAN : « Il est dur d’être turc »

par admin

Sortie du numéro 1 de Perspectives Libres : « Que reste-t-il de l’Europe ? »

janvier 10, 2010 dans La revue, Numéros parus par admin

Perspectives libres numéro 1

 

Ce numéro est disponible au format PDF uniquement. Prix : 6 euros


Nous vous signalons la sortie d’une nouvelle revue à laquelle ont vocation à participer républicains, gaullistes, patriotes et penseurs libres de tous horizons. Permettant aux jeunes auteurs de signer aux côtés des confirmés, elle entend « refaire des hommes libres » (Bernanos) par l’échange et l’étude des grandes questions de notre temps et des grands héritages du passé.

Dossier : « Que reste-t-il de l’Europe ? »

Entretien avec Françoise Bonardel et J-F Mattéi : « Sur l’hypothèse d’une culture européenne »

Entretien avec Guillaume Bigot : « Sortons de l’Europe »

Entretien avec Jean-François Susbielle : « Le concept d’Europe »

Philippe Arondel : « Modèle social européen : le temps de toutes les déconstruction »

David Mascré : « Triomphe des nationalismes flamands, une Europe en voie de désagrégation »

Jean-Luc Gréau : « L’agonie de l’euro »

Véronique Hervouët : «L’Europe des fantasmes, gouvernance et peuple européen »

Libres propos :

Frédéric Poulon : « La conjonction de deux grands paradigmes économiques sur la protection des économies nationales : Keynes et Allais »

Philippe Arondel : « L’audace politique des commencements »

Lucas Degryse : « Religion, raison et ruse : formes du discours et milieu carcéral »

Francis Choisel : « Quelle souveraineté pour quelle identité ? »

par admin

Charte de la revue Perspectives libres

janvier 5, 2010 dans La revue par admin

Perspectives libres numéro 1

Libres ?

« Pour résister au mondial, il n’y a que la singularité »

Jean Baudrillard

« Les choses capitales qui ont été dites à l’humanité ont toujours été des choses simples »

Général de Gaulle, cité par André Malraux, Les Chênes qu’on abat.

« Le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel »

Jean Jaurès

« Dans la France contemporaine, où l’intelligence est surabondante, c’est le courage qui manque »

Chantal Delsol

La crise de l'idéologie globale 2

 Une revue de plus ?

Nous espérons que non.

Le paysage éditorial français se divise entre chapelle jalouses qui se disputent les âmes désarmées à coup de chacun chez soi. Revue de droite, de gauche, libérale ou non, autant de ghettos mentaux qui ne peuvent rendre compte de l’incroyable vivacité de l’esprit français. Les seigneurs du ghetto veillent à ce que les croyants soient bien gardés, et les commissaires aux idées propres font respecter la dure ligne partisane. Un entre-soi confortable ponctué de quelques trublions comme autant d’alibis du pluralisme et de garantie de ventes : tout dialogue ouvert devenu suspect, de nouvelles infractions à la bienséance de l’esprit sont inventées au fur et à mesure que leur possibilité apparaît. Et gare aux contrevenants !

Ce que vous vivez n’existe pas : telle est la profession de foi d’une caste sourde autant à la vie de l’esprit qu’à celle du peuple. Un constructivisme délirant devenu guerre de l’information : voilà ce qu’il faut attendre d’une partie de « l’élite » intellectuelle et médiatique. Mensonges et lynchages sont désormais les règles de survie d’une meute déstructurée, mais mystérieusement capable de reconnaître au premier coup d’œil qui peut parler, et qui doit se taire. Frapper tous au même endroit et au même moment au nom de la morale commune, avec, toujours, un alibi commode pour cacher des intérêts bien compris : voilà le mot d’ordre.

C’est en réaction à cette situation de mois en moins supportable que nous avons décidé d’interroger les sans voix, ces intellectuels et chercheurs que les médias traditionnels n’interrogent pas, ou peu, car on ne saurait les ranger dans les cases commodes de la pensée officielle, sclérosée et volontairement sclérosante. Notre critère de sélection est donc tout trouvé : les hommes et les femmes qui participent à notre aventure seront choisis pour la liberté de leur pensée, dans toute la diversité que ce choix implique.

Nous essayerons sans doute aussi, en mêlant les contributions de jeunes auteurs à celles des plumes confirmées, de participer à la définition d’une vision actualisée des enjeux à venir. Nous promettons, à ceux qui voudront bien nous suivre, une réflexion sur les enjeux stratégiques, qui permettra de traiter les questions d’actualité à froid, pour laisser à l’esprit son temps de délibération. Mais plus l’arc est bandé, plus la flèche est vive, et nous espérons trouver la véracité de cet adage.

Il est temps de réaffirmer que la culture française permet de fonder une réflexion fructueuse, à partir de concepts et de catégories qu’elle définit souverainement. Il ne s’agit pas ici de nier les apports étrangers, mais de réapprendre, ensemble, à penser en français, proprement, nettement. Nous nous tiendrons loin de la repentance qui voudrait effacer l’avenir, parce que, précisément, c’est l’avenir qui nous intéresse. Nous préférons l’histoire des héros à la mémoire des salauds, et il n’est d’hommes dignes à nos yeux que ceux qui sont encore capables d’admirer, ce que nous ne manquerons pas de faire en rendant hommage aux géants d’hier et d’aujourd’hui.

Multidisciplinaires, sans enfermement partisan et indifférents au cloaque mental que devient progressivement le débat public, nous sommes et nous resterons Libres.

Interview de Pierre-Yves Rougeyron par le Cercle des Volontairessur la revue « Perspectives libres » :

Image de prévisualisation YouTube