La chronique anachronique de Hubert de Champris

Jean-Claude Bourret, Jean-Pierre Petit, Contacts cosmiques – Jusqu’où peut-on penser trop loin ? – Guy Trédaniel éditeur, 400 p., 22,90 €.
Le sous-titre s’avère indéniablement pertinent. Le titre, par contre, est aguicheur, tendrait à induire le lecteur en erreur(s). Nous pourrions nous en tenir là, invitant uniquement

« Le flambeau de l’Analogie – Notes sur Joseph de Maistre et Gérard de Nerval » par Luc-Olivier d’Algange

Il existe dans la tradition française un fort courant songeur, surnaturaliste, mystique et prophétique qui, loin de soustraire à notre entendement quelque clarté que ce soit en éprouve les véritables puissances d’embrasement et de transfiguration. Comment ne pas entendre l’œuvre de Racine comme l’épanouissement d’un

La chronique anachronique de Hubert de Champris

Touchons du bois grâce à ces deux livres que vous lirez, comme il se doit, dans la foulée. Avant de suivre, du moins des yeux, celle de Kilian Jornet, humez, sentez, enserrez le bon bois dont se chauffe et s’abrite Erwin Thoma, lequel est en somme un patricien du bois qui vous dira ici la quintessence du savoir dont on dispose à présent à propos de ce qui n’est point seulement matière. Le bois vit.