Un commentaire pour “Le Grand Entretien avec Pierre-Yves Rougeyron – Septembre 2018”

  1. Samir Chala :

    Bonjour M. Pierre-Yves Rougeyron,

    Je souhaite vous remercier pour votre travail considérable ainsi que celui de vos équipes. Je souhaiterais vous poser une question concernant « l’affaire Benalla » mais tout d’abord, je voudrais vous faire part de quelques pensées personnelles.

    Je suis votre travail depuis des années (votre excellente revue, vos éditions…) et je suis très impressionné, admiratif et soulagé qu’il existe des patriotes de votre trempe. Au sein du camp national et même si je ne suis pas légitime pour le dire, vous êtes parmi les rares chefs de fil véritablement sérieux.

    Je suis de votre génération et descendant de harkis, je le précise par rapport à votre dernière livraison de Perspectives Libres sur l’Algérie. De mon point de vue, le temps a suffisamment coulé pour que quiconque de notre age soit assez objectif pour comprendre que la France devait partir AVANT TOUT pour son propre bien. Le débat est clos depuis longtemps selon moi.

    Ensuite, je trouve vos dernières initiatives pleines de bon sens et de courage. Rassembler le camp national devrait être une évidence pour tous. Je vous signale que je suis adhérent d’Egalité et Réconciliation, et malgré la réputation de ce mouvement, il est bien plus hétéroclite qu’on ne le pense. Je ne suis pas un membre actif à proprement parler et je ne m’exprime pas du tout au nom de l’association, mais je souhaitais vous adresser ce message depuis longtemps, n’étant pas sur Paris, comme on dit, je n’ai pas la chance de pouvoir venir à vos lundis.

    En vérité, je suis surtout paresseux, c’est mon véritable péché. En effet, je suis catholique, au sein de la fraternité Saint-Pie X, mais encore une fois, grâce à vous en particulier, je ne tombe pas dans ce que je considère comme les travers de certains catholiques. Certes vous êtes parfois taquins mais si l’on doit s’arrêter à cela alors la France est perdue.

    Je suis navré de vous importuner aussi longuement mais je sais que vous subissez de nombreuses attaques injustes et je tiens à ce dernier adjectif. Cela ne représente que mon avis, donc pas grand chose, mais sachez que vous avez déjà fait votre part et plus encore, la part de 10, 100, 1000 Français. Je ne me considère pas Français dans les faits, cela serait trop beau, d’ailleurs, cela me choque énormément de constater que nombreux sont ceux qui n’étant en France que depuis quelques générations, se sentent aussi légitimes que le peuple de France, jusqu’à accepter d’en être parfois un représentant. Au mieux, je suis un Français en devenir. Je ne cherche pas à paraitre plus royaliste que le roi, je suis simplement objectif, pour que les bretons deviennent français il a fallu des siècles et une volonté des deux cotés. Comment pourrais-je être Français en 3 générations… Et en me prénommant Samir… (oui, la pression de ma famille paternelle sur mes parents… et encore j’ai eu du bol).

    J’ai eu la chance d’avoir des grands-parents maternelles (le coté de mon père n’aimait guère ma maman) qui ne m’ont légué aucun ressentiment vis-à-vis de De Gaulle ou de l’État. Pourtant ils auraient pu, croyez-moi, un long procès face à ce dernier a fatigué ma famille maternelle (pour l’obtention de la nationalité française en fait). Bon j’avoue qu’ils n’aiment pas trop les politiciens, surtout Sarkozy et Hollande mais c’est plutôt bon signe.

    Tout cela pour vous dire que je vois les « débats » dans le camp national en quelque sorte depuis la France et en même temps (je ne suis pas macroniste, plutôt mourir) de l’extérieur. Je suis effrayé par les divisions qui y règne. Il m’a fallu de nombreuses années pour ne serait-ce que les discerner approximativement. J’ai été l’archétype du libéral déraciné à mes 20 ans , puis royaliste contre-révolutionnaire et finalement je suis désormais détaché des étiquettes et simplement nationaliste français (en devenir). Et c’est assez comique, je dois le dire de constater que certains s’arrêtent en cours de route, dans leur cheminement intellectuel, la dépression en rebute plus d’un. J’espère que vous ne vous laissez pas effrayé pour autant, car à bien y réfléchir, comment pourrait-il en être autrement ? Je pense sincèrement que si toute autre nation avait traversé ce que la France a vécu ne serait-ce qu’au 20ème siècle, elle aurait disparu corps et âme. Les élites françaises ont abandonné depuis très longtemps maintenant, la bourgeoisie n’a jamais trouvé son rôle social et ne s’est donc jamais senti véritablement française (en tant que classe je veux dire) et pourtant les Français sont encore là ! Il n’ y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens en constatant cela, de la joie, de l’incompréhension, de l’amour. Quand on y pense c’est objectivement délirant, comment est-ce possible ?

    Donc, dans les moments difficiles, pensez à cet état de fait, cela aide beaucoup.

    Enfin, concernant le catholicisme et cela n’engage que mon point de vue et mon expérience, les catholiques que j’ai croisé sont totalement à l’opposé des ces catholiques bourgeois de gauche ou de droite, bourgeois tout court en réalité. Malheureusement ceux qui font le plus de bruits… vous connaissez la suite.

    J’espère, sans aucune condescendance et du fond de mon cœur, que la foi catholique vous sera un jour donné cher Monsieur Rougeyron, car par vos actes, vos efforts, qui sont autant de sacrifices personnels et donc de l’amour pour vos prochains (ceux qui vous sont proches, les Français), vous êtes un chrétien authentique. J’espère ne pas vous avoir blessé en disant cela.

    Longue vie à vos proches, à votre famille et à vous même.

    Vive les Français. Vive la France.

    Question : Votre analyse sur l’affaire Benalla est brillante et il est vrai qu’à ma connaissance je n’ai entendu personne d’autre parler de la connexion Bergé-macron sur cette affaire. J’ajoute qu’il y a un autre aspect de votre intervention que je n’ai pas entendu autre part et c’est bien dommage, le moment où vous reconnaissez que vous ne savez pas, tout simplement, pourquoi Drahi s’est autant engagé. J’en connais peu, excepté Michel Drac qui reconnaitrai ne pas savoir.

    Bref, pensez-vous que l’implication de Drahi dans cette affaire puisse avoir un lien avec la politique sur le plan international de Macron ? Car il est vrai que je m’attendais à un Hollande bis au moins. Qu’en pensez-vous ?

    Cordialement.

    Samir Chala.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :